Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais

Collaboration école-famille

img-illustration01

A. Tenue vestimentaire

L’enfant doit se présenter à l’école dans une tenue propre et appropriée dans un contexte scolaire.

Le port de la casquette est interdit à l’intérieur de l’école.

Le port du « short » ou de la jupe plus court que mi-cuisse, du gilet « camisole » ou découvrant le nombril, le dos et les épaules n’est pas permis à l’école.

Les vêtements portant des messages à caractères violents ne seront pas tolérés.

Chaque enfant doit avoir une paire d’espadrilles pour l’éducation physique. Par mesure de sécurité, l’élève qui n’a pas ses espadrilles ne pourra participer au cours d’éducation physique.

B. Hygiène

Afin de prévenir et d’enrayer la propagation des poux, nous vous demandons de vérifier la tête de votre enfant de façon régulière. Si votre enfant a des lentes ou des poux, il sera retourné à la maison et ne pourra revenir sans traitement approprié. Il sera vérifié à son retour à l’école.

img-illustration02

C. Collations et dîners

Pour acquérir de saines habitudes de vie, nous vous encourageons à fournir un bon dîner et des collations santé à votre enfant. Il est interdit d’apporter des croustilles, des tablettes de chocolat, des bonbons, de la gomme, des boissons gazeuses, des graines de tournesol, etc. Plusieurs élèves sont allergiques aux noix et aux arachides, il faut éviter d’en placer dans les dîners et les collations. De plus, par mesure de sécurité, nous n’acceptions aucun échange de nourriture. Des fours micro-ondes sont à la disposition des élèves; cependant, afin d’éviter les attentes, nous vous suggérons d’utiliser des contenants thermos pour les repas de vos enfants.

Il nous est impossible de faire réchauffer des repas congelés et des préparations de nouilles sèches. Veuillez vous assurer que le repas est décongelé lorsque vous le mettez dans la boîte à goûter de votre enfant.

D. Leçons et devoirs

Au début de l’année, l’enseignant indique aux élèves la façon de procéder quant aux devoirs et aux leçons.  Nous exigeons que l’enfant se réserve un temps de travail personnel chaque jour.  Les travaux doivent être supervisés par les parents et signés au besoin.

Si votre enfant dit n’avoir jamais de devoirs ni de leçons, veuillez communiquer avec son enseignant. S’il ou elle éprouve des difficultés à faire ses activités écrites, n’hésitez pas à communiquer avec l’enseignante ou l’enseignant.

E. Dommages

Les parents devront payer le coût de la réparation, si un enfant cause du dommage à l’école (exemple : bris de vitre, de porte, de pupitre, etc.)

F. Effets personnel et matériel scolaire

TOUS LES EFFETS DE L’ÉLÈVE (VÊTEMENTS, MATÉRIEL SCOLAIRE, BOÎTE À GOÛTER, ETC.) DOIVENT ÊTRE IDENTIFIÉS.

Tous les livres prêtés par l’école doivent être couverts.  Tout le matériel scolaire brisé, perdu ou détérioré par l’enfant devra être remplacé aux frais des parents. L’élève doit utiliser un sac d’école pour transporter ses livres.

G. Élèves en difficulté

Si votre enfant rencontre des difficultés :

  • dans ses apprentissages
  • dans ses relations sociales
  • dans son adaptation (gêne, peur, etc.)
  • dans sa classe, dans l’école, dans la cour ou dans l’autobus

N’attendez pas, communiquez avec son enseignante, son enseignant ou avec la direction de l’école.

L’élève est responsable de faire appel aux intervenants et intervenantes lorsqu’il se retrouve en situation de CONFLIT.

H. Absences prolongées des élèves

Lorsque les parents nous avisent de l’absence prolongée ou récurrente pour des motifs autres que la maladie, l’école se doit d’aviser les parents que la Loi de l’Instruction Publique et le régime pédagogique obligent la fréquentation scolaire de 180 jours par année à chaque img-illustration03enfant du Québec, âgé de 16 ans et moins.

Vous comprendrez donc que l’école ne peut pas encourager ces absences. Selon nous, il est important que votre enfant puisse bénéficier de toutes les journées prévues à son calendrier, d’autant plus que ce dernier permet assez de souplesse aux parents pour planifier des expériences familiales ou tout autre type en dehors des temps de fréquentation scolaire.

Le ministre a jugé l’obligation de fréquentation scolaire suffisamment importante pour en faire une raison de signalement à la direction de la protection de la jeunesse (D.P.J.). Ainsi, aucune planification ne peut être demandée au personnel enseignant et le parent se rend responsable de la scolarisation ou des conséquences de la non-scolarisation lors de ces absences.